plage normandie

Les plus belles plages de Normandie

La Normandie est à jamais associée dans notre esprit au débarquement du jour J de la Seconde Guerre mondiale et ses plages racontent une histoire remarquable. Elles constituent une partie importante d’une côte merveilleusement longue qui commence par la presqu’île du Cotentin, avec Cherbourg à son extrémité. La côte longe le Mont St-Michel, mystérieux et étrange dans son décor marin, même au plus fort de l’été lorsqu’il est envahi par la foule.

Granville, presqu’île du Cotentin

Sur l’angle sud-ouest de la presqu’île du Cotentin, curieusement en forme de tête d’escargot, Granville surplombe la baie du Mont Saint-Michel, bien que l’île sainte soit trop lointaine pour être vue. Granville a sa propre longue plage au nord et quelques belles trouvailles au sud comme St Pair-sur-Mer, Jullouville et Carolles-Plage qui descendent la côte sur un tronçon sablonneux de 6 km de rivage. Toutes ces stations balnéaires sont également idéales pour la marche et le vélo, mais prenez votre propre pique-nique car les cafés et les restaurants sont peu nombreux et éloignés les uns des autres.

Granville est une charmante ville côtière fortifiée avec une citadelle impressionnante qui se distingue de la ville. Et jetez un coup d’œil à son grand festival annuel des fruits de mer, qui a lieu chaque année à la fin septembre.

Barneville-Carteret, presqu’île du Cotentin

Barneville-Carteret, à l’ouest de la péninsule du Cotentin, est le port le plus proche de Jersey des les îles anglo-normandes. A environ un kilomètre du centre de Carteret se trouvent les fabuleux sables dorés de la Plage de la Vieille Eglise. C’est un rivage protégé à l’échelle nationale, de sorte qu’il n’y a que vous et les mouettes pour compagnie.

Plages du débarquement de Normandie

Les longues plages de sable en pente étaient idéales pour le débarquement en Normandie en juin 1944 et Gold Beach entre Arromanches-les-Bains et Courseulles-sur-Mer, était l’une des plus importantes d’entre elles. Aujourd’hui, vous découvrirez que ces plages célèbres, y compris Omaha, sont extraordinairement paisibles. La mer scintillante, les surfeurs et le bruit des vagues qui s’écrasent sur la plage sont bien loin des horreurs de la Seconde Guerre mondiale. Chaque année en juin, il y a des commémorations autour du débarquement du jour J. Vous devrez donc réserver votre hébergement à l’avance.

Houlgate, Calvados

Houlgate se situe dans la jolie vallée verte de Drochon. Cette gracieuse station balnéaire Second Empire est devenue populaire en 1851 et n’a jamais perdu son attrait, bien qu’elle soit petite par rapport à ses grandes voisines, Deauville et Trouville. Une promenade surplombe la longue plage de sable qui s’étend vers l’est jusqu’aux falaises des Vaches Noire.

Houlgate est l’une des villes associées à Guillaume le Conquérant qui s’embarqua pour son invasion de l’Angleterre en 1066 depuis Dives-sur-Mer.

Trouville-sur-Mer – Basse Normande

Trouville est devenue le lieu balnéaire à la mode sous le Second Empire et conserve encore la grâce de ces années 1850 où la Côte Fleurie faisait fureur. Trouville est charmante avec une promenade en bois sur toute la longueur de la plage. Ici, les falaises de la côte normande descendent jusqu’à l’embouchure de la rivière Touques et son joli petit port de pêche. Moins chic que son voisin plus célèbre Deauville et plus décontractée, elle est idéale comme destination de villégiature pour toutes les saisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *